Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le.trop.plein.overblog.com

blog d'un collectif de citoyens relatif au dysfonctionnement du nouveau mode de collecte des déchets sur le territoire de la communauté de communes d'Avranches (50)

Courrier d'adhérent

Publié le 20 Avril 2013 par le Trop Plein

Déjà en septembre 2012, on pouvait craindre et regretter le manque de réactivité et l'absence d'auto-critique de la Communauté de Communes dans la mise en place du nouveau dispositif de collecte des ordures ménagères.
Depuis ,de nombreux usagers, relayées notamment par l'association" Le Trop Plein", certains élus , mais pas tous, ont pointé du doigt nombre de difficultés récurrentes, et proposent des solutions.Des bouc-émissaires a été trouvés, la faillite d'un prestataire et les incivilités.Est-ce vraiment tout?

Les problèmes perdurent, comme l'a reconnu le dernier conseil de Communauté, et comme le constatent chaque jour les usagers.De nouveaux taux votés dans l'approximation et la précipitation,malgré la facturation de nouveaux contribuables, les "industriels" , rajoutés à la hâte, une taxe "incitative" renvoyée à une nouvelle assemblée de Communauté de Communes agrandie,un surcoût non maîtrisé avec 30 % de refus de tri qui va encore gonfler la note,le recours au budget général pour équilibrer les comptes 120 000 euros, ce poste était excédentaire de 280 000 euros l'an passé!
Alors aujourd'hui, on s'interroge sur la capacité qui a été mise pour maîtriser ce sujet et pour agir pour le bien commun.
On se rappellera qu'aux voeux 2013, M HUET vantait la qualité du travail d'expertise de la Communauté de Communes d'Avranches devant les représentants des autres communauté de communes inscrites dans le nouveau périmètre (Sartilly, Pontorson, St James et Ducey).Il évoquait le travail préalable à la réalisation d'une grande salle de congrès et de spectacle.
Au vu de son bilan sur le nouveau mode de collecte des ordures ménagères, les habitants de la communauté de communes d'Avranches, et avec eux les élus et les habitants des autres cantons peuvent s'inquiéter et s'interroger sur leurs choix futurs.

THIERRY PENNEC
LE 15/04/2013


Pour mémoire:ouest france 12/09/2012

Dans un communiqué en date du 11 septembre, est commenté ce que tout un chacun, dans les rues d'Avranches, peut constater de lui-même. La collecte des ordures ménagères, nouvelle manière, n'a pas été comprise et n'est pas appliquée par tout le monde.

Y compris d'ailleurs par les collecteurs eux-mêmes qui ont reconnu, la semaine dernière, ne pas avoir ramassé les poubelles à l'heure dite. Résultat : ici ou là, ça déborde. Et les sacs poubelle prennent racine. A tel point que l'on peut se demander si certaines personnes n'ont pas profité de la pagaille prévisible et prévue pour se débarrasser, en douce, de déchets encombrants. C'est ainsi que, par exemple, rue du Grand-Tertre, un fauteuil en bois massif a échoué sur le trottoir... Que les habitants de cette rue ne se sentent pas montrés du doigt : le dit fauteuil peut fort bien avoir été abandonné par un propriétaire habitant ailleurs, voire à l'extérieur d'Avranches et de son centre-ville.

« Il y a urgence »

On doit saluer, par principe, « toute initiative qui vise à apporter des réponses adaptées, sauf si elle provoque l'effet inverse, renforce les incivilités et éloigne les usagers d'un rôle actif dans le domaine du tri sélectif ».

Ce nouveau mode de tri et de collecte « fait débat ». Il faudrait pu ajouter qu'il fait causer et qu'il fait... désordre. « Sacs non ramassés, collecteurs trop vite pleins, non vidés et imposant des déambulations de site en site, dépôts sauvages, éloignement des points de collecte, défauts d'information sur les horaires de collecte en centre-ville, problèmes de mobilité des personnes âgées ou handicapées... Les interrogations et inquiétudes sont nombreuses et justifiées. »

On peut dénoncer « le déficit d'autocritique et de réactivité de la communauté de communes d'Avranches. Il importe bien qu'au plus vite des correctifs soient apportés à ces difficultés. [...] Il y a urgence. »

Le président de la communauté de communes et maire d'Avranches, Guénhaël Huet, répond qu'il faut « donner du temps au temps et laisser aux gens les jours nécessaires pour s'approprier le nouveau mode de collecte. Un premier bilan sera dressé début novembre. Pas avant. » Les usagers mal informés ? « Non. On a beaucoup communiqué, beaucoup expliqué. On a fait ce qu'il fallait. »

Commenter cet article